Please follow and like us:

Rester à la maison après une semaine de travail bien remplie est habituellement un véritable plaisir. Mais le confinement qui nous est imposé pour ralentir la propagation du coronavirus peut susciter des inquiétudes et un certain inconfort. Garder le moral est essentiel pour que votre énergie soit bonne et que celle de votre entourage le soit aussi. Et puis un bon moral, et des pensées positives sont des éléments clés pour booster votre immunité. je partage avec vous quelques solutions que j’utilise pour garder le moral très haut avant le 11 Mai.

  • Le lâcher-prise

“Le contraire du mot “lâcher-prise“, c’est “contrôle””. Donc le meilleur moyen de lâcher-prise, de prendre de la distance avec ce qui nous arrive, c’est de se poser les questions suivantes :

Avons-nous le contrôle de la situation ?

Pouvons-nous avoir une influence sur la situation ?

Dans le cas du coronavirus et de l’impact que cela a sur notre quotidien ou sur nos activités commerciales, avons-nous le contrôle de la situation ?

Je dirais que non et que personne sur cette planète n’a vraiment le contrôle de la situation hormis peut-être quelques chefs d’état.

Pouvons-nous avoir une influence sur ce qui nous arrive à cause de cette pandémie? Pas vraiment. Nous ne pouvons pas obliger les clients à maintenir leurs prestations, leurs commandes, leurs engagements. La seule chose que nous puissions faire pour influencer sur ce qui nous arrive, c’est de suivre les recommandations pour que cette situation soit la plus courte possible.

Donc, si nous considérons que nous n’avons ni le contrôle, ni d’influence sur la situation que nous vivons, le mieux est de prendre une certaine distance et d’arriver à relativiser (plus facile à dire qu’à faire, j’en ai conscience !).

  • Voir le positif

Les neurosciences ont mis en lumière le “biais négatif” chez l’être humain. Si dans une journée, il nous arrive 9 choses positives et une négative, il est fort probable que nous ne pensions qu’à ce qui nous est arrivé de négatif. Avec la situation liée au coronavirus, nul doute que nous n’aurons pas de mal à trouver tous les impacts négatifs. Mais en se forçant un peu, nous réaliserons qu’il y a aussi certains impacts positifs. J’ai notamment en tête :

– pour tous ceux qui sont sensibles à l’écologie et qui prônent la décroissance. Les émissions de CO2 sont en nette diminution depuis l’arrivée du virus.

– profitons de cette période pour faire ce que nous n’avons généralement pas le temps de faire, ce qui nous semble moins urgent.

– faisons-nous plaisir (lire, passer du temps avec nos enfants, se reposer).

– prenons de la hauteur dans notre activité, chose que nous n’avons jamais le temps de faire en temps normal car nous avons “la tête dans le guidon”. Où voulons-nous aller ? Quelles sont nos réelles aspirations, nos envies profondes ?

– cette situation va pousser de nombreuses entreprises à expérimenter le télétravail et ils risquent de se rendre compte des bienfaits du télé-travail ! Non, nous ne sommes pas moins productifs, bien au contraire ! 😊

  • s’initier à la méditation

Inquiétude, insomnies et angoisses se propagent plus vite encore que le coronavirus. Il devient vite indispensable de lutter contre le stress. J’ai donc testé la méditation. Mais qu’est-ce que la méditation ? C’est tout simplement une pratique mentale qui consiste à concentrer son attention sur un objet, sur ses émotions ou sur son corps. L’objectif de la démarche ? Atteindre la paix intérieure.

Les techniques de méditation sont pour la plupart héritées de pratiques religieuses ou spirituelles. Certaines d’entre elles nous viennent directement du yoga ou du tantra. À l’instar de la pensée positive, la méditation fait partie des méthodes qui permettent de garder le moral.

Pour ce qui concerne le coronavirus, méditer peut nous permettre de prendre du recul sur les événements et de rester calme.

  • Conserver le sens de l’humour

L’actualité et son cortège d’informations relatives au Covid-19 favorisent plus l’anxiété que la joie. Or l’anxiété impacte tout autant notre santé physique et notre équilibre psychique.

Pourtant, une technique imparable et entièrement gratuite peut nous permettre de surmonter cette épreuve : l’humour. Le rire est en effet une arme redoutable pour lutter contre le stress. Rire fait baisser la tension artérielle et favorise la décontraction musculaire. En boostant la production de nos hormones de bien-être et de nos globules blancs, rire nous apaise et renforce notre système immunitaire.

Comment rire en période de confinement et prendre du recul par rapport à une actualité anxiogène ? Bonne nouvelle : à condition de savoir les trouver, les blagues sur le coronavirus prolifèrent sur les réseaux sociaux. Il vous suffit de saisir dans n’importe quel moteur de recherche : « coronavirus humour ». On vous promet que certains montages photo sont particulièrement drôles.

Et sachez que le rire est encore meilleur quand il se partage. Aussi, si vous avez déniché une vidéo amusante, partagez-la avec vos proches via les réseaux sociaux.

  • Conjuguer sport et confinement

Autre solution pour garder le moral pendant le confinement : exercer une activité physique. Il est tout à fait possible de faire du sport à la maison. D’ailleurs, depuis le début du confinement, je fais mon footing quotidien de 10 min avec mon fils dans mon salon. Véridique. Si vous préférez les activités plus douces, vous pouvez vous orienter vers le yoga d’intérieur. Là encore, des tutos mis en ligne par des coachs spécialisés vous aideront à vous initier à ces pratiques. En adoptant certaines postures de yoga à l’intérieur de votre maison, vous parviendrez à évacuer le stress et à vous détendre.

source.
source

 

Please follow and like us:

Laisser un commentaire